website templates



Les aides à la rééducation : sondes et cônes


Les sondes de rééducation sont prises à 100 °/° par la CPAM à condition que les séances soient effectuées chez un kinésithérapeute. Elles sont utilisables pour 10, 20 séances et plus. Par contre il existe des sondes jetables par 10 mais elles sont plus chères. A noter que les sondes anales ne sont pas remboursées en totalité. Elles sont délivrées sous ordonnance. Votre médecin ou votre kinésitérapeute pourra vous faire la prescription. 

urinaire.com

En premier, privilégier une sonde personnelle qui sera votre compagnon de route pour faire votre rééducation. Il existe différents modèles de sondes selon les marques. Votre kinésithérapeute pourra vous conseiller.

Les cônes de rééducation

Un traitement à faire chez soi
Il est désormais possible de se traiter tranquillement, toute seule à la maison. Une solution séduisante.
Comme des petites "haltères intimes"

urinaire.com
Il s'agit de petits cônes vaginaux (deux diamètres pour s'adapter à l'anatomie de chacune), qu'on utilise chez soi. Le cône, lesté avec un poids plus ou moins lourd (de 5 à 20 gr) s'insère à l'entrée du vagin en position debout, comme un tampon (mais moins loin).
Par réflexe, les muscles du périnée se contractent automatiquement autour pour le maintenir, ce qui renforce naturellement leur tonus (sans risque de faire travailler une zone musculaire inadaptée).
• Ce procédé Aquaflex doit être utilisé tous les jours pendant environ vingt minutes (on peut même pendant ce temps, se préparer, se maquiller...). On commence par le cône le plus léger, puis dès qu'on parvient à le maintenir sans difficulté durant vingt minutes, on augmente le poids peu à peu. Ce programme doit être poursuivi quotidiennement pendant douze semaines. Si les cônes sont vendus en pharmacie, un seul achat suffit, ils sont lavables, il est préférable de débuter ce traitement sur les conseils de son médecin pour l'utiliser et le suivre correctement.
• Ce système de musculation du périnée peut aussi être utilisé en prévention, chez celles qui se préparent à une future grossesse, les sportives ou les femmes en entretien après une rééducation chez le kinésithérapeute.
N'hésitez-pas à consulter le médecin concernant vos symptômes !

Merci de partager cette page !

 Lorsqu'un article émane d'une tierce personne, les sources sont affichées en bas de la page pour plus de transparence. Crédit photos Pixabay

Image