portfolio website templates
Hyperactivité vésicale 


L'hyperactivité vésicale

Pas moins de 15 % des Français ont une une hyperactivité vésicale. La prévalence du syndrome d´hyperactivité vésicale demeurait jusqu’ici mal connue.

L´enquête épidémiologique INSTANT, démontre que ce trouble est fréquent.

L’hyperactivité vésicale est définie comme un trouble de la continence associant une urgenturie avec ou sans incontinence, et souvent associée à une pollakiurie (envies fréquentes d'uriner) et à une nycturie (réveils nocturnes fréquents pour uriner).

urinaire.com

En temps normal, lorsqu’une vessie se remplit, celle-ci envoie un signal vers le cerveau qui suggère ensuite de se rendre aux toilettes. Chez les patients qui ont une vessie hyperactive, le signal est donné même lorsque la vessie n’est pas remplie. La qualité de vie de ses personnes en est donc affectée.

Qu'on en juge ! Parmi les 9535 sujets de plus de 18 ans qui ont été interviewés, 12 % des hommes et 17,6 % des femmes sont apparus comme étant concernés par ce problème urologique, soit au total 14,8 ± 2 % de la population.

Dans cette étude, ont été considérées comme étant atteintes d´hyperactivité vésicale les personnes dont la réponse à la question 2 du profil des symptômes urinaires (PSU) se situait au dessus de 1 (« besoin urgent de se précipiter aux toilettes pour uriner plusieurs fois par semaine ou par jour »). Les réponses ont, de plus, été analysées par rapport à un groupe contrôle de 776 sujets indemnes de ce syndrome.

En tout cas, l´hyperactivité vésicale ne se traduit pas seulement par des scores altérés de dysurie et d´incontinence urinaire. Elle a aussi, en comparaison des sujets témoins, un retentissement important, à la fois sur la qualité de vie et sur le sommeil.

Seuls, 32 % des sujets avec une hyperactivité vésicale consultent toutefois un médecin pour leurs difficultés urinaires. Dans ce dernier cas, des examens complémentaires leur sont alors proposés dans près de 6 cas sur 10.

(dysurie : difficulté d'uriner)

Quelques conseils pratiques pour éviter le "syndrôme de la clef ou du paillasson" :

- Si vous avez un besoin urgent d'aller aux toilettes : surtout ne pas vous precipitez car plus vous serez stressée plus la vessie sera contractée. Prenez le temps de respirer ou tout simplement asseyez-vous, juste le temps de penser à autre chose. Votre vessie sera alors plus sereine et vous permettra d'arriver aux toilettes sans embûche.

- La démarche est difficile à faire mais avec un peu de patience et de calme, vous arriverez à mieux contrôler votre vessie.

Pour en savoir plus sur l'hyperactivité de la vessie : [Extrait] La vessie hyperactive : ça se soigne !

Vous avez sans cesse envie d'uriner ? Et des difficultés à vous retenir ? Votre vie s'organise autour des toilettes ? Vous souffrez peut-être d'une vessie hyperactive. Il existe des solutions. Jour comme nuit, des envies pressantes, urgentes et fréquentes d'uriner (plus de 8 fois en 24h) au point de planifier sa vie en fonction de la proximité des toilettes sont des signes qui ne trompent pas. Vous êtes peut-être atteint d'hyperactivité vésicale ou, autrement dit, de vessie hyperactive.

A ne pas confondre avec l'incontinence. Dans le cas de l'hyperactivité vésicale, ces envies, bien qu'urgentes, ne sont pas forcément accompagnées de fuites.

Source : linternaute 

N'hésitez-pas à consulter votre médecin concernant vos symptômes !
Pour en savoir plus :

Merci de partager cette page !

 Le contenu du site est essentiellement informatif et ne dispense pas d'une consultation médicale. Lorsqu'un article émane d'une tierce personne, les sources sont affichées en bas de la page pour plus de transparence. Crédit photos Pixabay - Actualisation 2018

Image