bootstrap html templates



Incontinence chez la femme

Elle correspond la plupart du temps à des fuites occasionnelles. La vessie devient incontrôlable. 1 femme sur 3 serait concernée en France mais les chiffres sont en dessous de la vérité car une bonne partie des femmes n'osent pas l'avouer à leur gynécologue ou médecin. L'incontinence urinaire concernerait au moins 2,6 millions de personnes de plus de 65ans. Sans compter la tranche des plus jeunes et l'incontinence anale. (1)

Les différentes formes 
Il existe plusieurs types d'incontinence dont quatre formes les plus courantes :
 • Effort : perte involontaire d’urine survenant à l’effort (insuffisance du pouvoir de résistance del’effort (insuffisance du pouvoir de résistance de l’urètre)
 • Urgence : perte d’urine liée à un besoin irrépressible d’uriner
 •  Mixte (associant symptômes d’effort et d’urgence)
 •  Regorgement (trop plein vésical par obstacle urétral ou hypotonie vésicale)

Bien que la télévision nous envahisse de publicités pour des couches plus ou moins affriolantes, sachez que d'autres solutions existent. Laisson de côté ces tenues vestimentaires !

Les solutions : quelles sont-elles ?

Il est important de prendre soin de sa vessie ! Mais quel est son développement normal ? Lorsque vous avez un bon contrôle de votre vessie, vous urinez uniquement lorsque vous en avez besoin <> En savoir plus

Quelles différences entre incontinence et fuites ?

Entretien avec le Professeur François Haab, Chef de service d'Urologie qui répond ici à la question ainsi qu'aux différentes formes et traitements.

Téléchargement au format pdf
N'hésitez-pas à consulter le médecin concernant vos symptômes !

Merci de partager cette page !

 Lorsqu'un article émane d'une tierce personne, les sources sont affichées en bas de la page pour plus de transparence. Crédit photos Pixabay

Image